image2

AFRIK CASH obtient son Numéro d'Identification Fiscale (NIF) auprès de la DNI

En dépit de l’effervescence autour de la montée en puissance des services bancaires et de paiement mobile en Afrique, le « mobile money » n’en est qu’à ses tous débuts dans la région. Et c’est le moment pour les banques et les opérateurs de téléphonie mobile de bâtir une stratégie gagnante, qui anticipe la croissance à venir de ce secteur. C’est en substance le message que contient « Africa blazes a trail in mobile money » (l’Afrique ouvre la voie dans les services financiers sur mobile), un nouveau rapport du Boston Consulting Group.« Il y a un momentum très fort autour de la thématique des services financiers mobiles. Les infrastructures réseaux se modernisent et de nombreux acteurs, qu’il s’agisse d’opérateurs mobiles ou de banques, se positionnent sur ce créneau. Mais aucun business model précis ne s’est encore imposé », estime Omary Othman, principal au bureau de Casablanca du cabinet américain de conseil en stratégie, contacté par Jeune Afrique.

Dans la même catégorie
01/07/2017 : AFRIK CASH obtient son agrément de transfert d'argent auprès de la BCRG
06/06/2017 : AFRIK CASH est officiellement et légalement enregistrée en Guinée (RCCM)